Travail sur la passerelle de Corveissiat

Les spéléos de l’Ain
lundi 28 juin 2021
par  Michel DY

Samedi 26 juin 2021

Le club est de sortie avec le club randonnée pour le nettoyage de la reculée de Corveissiat.

Il va y avoir deux groupes : un qui va entretenir l’extérieur, le plus nombreux, et un à l’intérieur pour essayer de fixer les pieds de la plateforme. (Christophe P., Michel D., Michel G., Philippe V.). JPEG - 82.6 ko

J’arrive avant 9h, j’attaque directement en portant 2 x 7l à 230 b, 2 x 6l à 300 bars, une 10 L à 230 bars et les 2 x 4 L à 230 bars pour servir à aspirer le sable. Par la suite, on ramène le janolene d’aspiration et les tenues de plongée 7mm pour Christophe, étanche pour moi ; mais aussi un max de plombs pour lester le tuyau.

Nous avons 2 sorties : une qui ressort directement à l’extérieur après un parcourt de 60 mètres et l’autre qui ressort 10 mètres plus loin dans la cascade. Vu les premiers essais nous passons par la sortie cascade avec un obturateur qui laisse juste le passage du tuyau et on bouche l’autre sortie. Les prises de mesures étant erronées, il va falloir aviser sur place, recoupe de bois pour faire bouchon.

JPEG - 80.3 ko

Après plusieurs essais, il s’avère qu’il manque de la profondeur et on doit passer sur l’air comprimer pour aspirer, cela à l’air de fonctionner mais le tuyau se bouche de sable et on perd du temps pour le vider. On essais sur l’autre sortie, même résultat. Finalement on va rester sur cette sortie et avec l’air comprimé. Cela va durer toute la matinée. On sort vers 13h pour se réchauffer, surtout Christophe. L’eau est à 10° C et en humide... On en profite pour se faire servir le repas par les randonneuses.

JPEG - 127.8 ko

Sur les quatre participants, deux et demi ne sont pas très chaud pour y retourner... Mais il faut finir le job, et ne pas se laisser emporter par les mauvais ressentis. La tête de la suceuse est démontée car l’embout d’injection d’air était trop loin de la tête. Même sortie. Je regonfle les blocs et deux repartent sur zone pour commencer à gratter avec la pelle US. On les rejoint une fois les blocs pleins. On recommence l’aspiration du sable, et cette fois, Philippe qui fait les navettes entre nous et la sortie voit l’eau sortir toute sale, le sable s’évacue bien. Quelques bouchons dus au mauvais passage de l’air qui n’évacue pas correctement le sable. On s’enfonce progressivement, mais il faut rallonger le tuyau. Celai gêne Christophe sous l’eau, je monte donc sur lui pour le pousser au fond de l’eau. On s’arrêtera pour cause d’impératifs familiaux et de repas de l’AGEK. Une estimation d’un demi mètre cube de sable sorti. Les pieds ne sont pas fixés, Le travail avance il faudra y retourner.

La passerelle fera un bon point de départ pour les futures plongées.

Photos : Michel D. et Philippe V.